2 Suisses (et 1 Chat) à Séville

Qui suis-je?

Prenez deux Suisses, posez-les au sud de l'Espagne et regardez ce que ça donne...
Accueil | Profil | Archives | Amis

Vacances dans les provinces d'Almería et de Grenade - 23:58, 4/08/2008

Un jour et demi à peine après être rentrés de Grenade, on repartait pour ce qui a peut-être été notre dernière grande balade en Andalousie, vu le ventre croissant d'Isa et cette date butoir du 11 septembre qui s'approche quand-même hyper vite, tout à coup, là!

 

Donc, histoire de voir ce qu'on n'avait pas encore vu, nous sommes partis en direction de la côte méditerranéenne, à l'est de Málaga. Le but était de voir un peu mieux cette côte, de monter dans les montagnes de la Sierra Nevada avant de redescendre sur la province d'Almería et de passer quelques jours sur les plages du parc naturel du Cabo de Gata.

 

 

 

Tout d'abord, sur les conseils de Mahaut (voir "une Rolloise à Séville") qui y avait passé quelques jours il y a 1 ou 2 ans, nous nous sommes arrêtés à Nerja, petite ville relativement touristique dont la principale attraction est ce qu'ils appellent le "balcon de l'Europe", une place circulaire avançant sur la mer et d'où la vue sur la Méditerranée, sur les plages de Nerja et sur la Sierra Nevada est superbe.

 

 

  1. La vue du "balcon de l'Europe"

 

Puis, après avoir passé la nuit à Motril, nous sommes partis plein nord vers les montagnes (en direction du premier petit carré vide de ma carte). Là, en une heure de route, on passe de zéro à 1400 mètres d'altitude! Mais même si, pendant l'hiver, le coin est connu pour sa station de ski (qui s'appelle Sierra Nevada, comme la région qui l'entoure, littéralement montagnes enneigées), rien à voir avec les Mosses ! Maisons blanches à toit plat, chèvres et terre brûlée : on reste au sud !

 

  1. Les villages de Bubión et de Capileira, respectivement à 1300 et 1440 m d'altitude.

 

Puis redescente sur la mer, dans le but de voir Almería, sixième ville d'Andalousie. Almería, ce n'est pas la destination touristique espagnole... en fait, on en entend surtout parler parce qu'on l'appelle le "jardin de l'Europe" (après le balcon y a 5 minutes, on est gâté...). La région d'Almería est une région désertique, dont le sol était tellement aride qu'on ne parvenait que difficilement  à faire pousser un cactus... Et il y a quelques décennies on y a installé des serres, et comme dit le Lonely Planet "avec un peu d'imagination et d'effort, et aucun scrupule", la région est devenue un des principaux producteurs de tomates, de concombres, etc. d'Europe. Et, corollaire de la première raison, on en entend aussi (surtout!) parler à cause du racisme qu'a provoqué l'afflux en masse de travailleurs étrangers, notamment africains, logés dans des conditions épouvantables et sous-payés...

Bref... dès qu'on commence à descendre de la Sierra Nevada, on est frappé par la présence de grandes serres qui bouffent quasiment tout le paysage...

 

 

 

 

... et peu à peu, on se retrouve dans un monde totalement extra-terrestre, une mer de plastique, tout (mais vraiment tout!) étant recouvert de serres, de serres et encore de serres... En roulant dans ce paysage, on se prend à se demander comment il peut faire aussi chaud quand tout est recouvert de neige! Mais on se reprend vite: on n'arrive pas à trouver ça beau... c'est étouffant, sale, souvent vieux et abandonné. On se trouve dans le sud de l'Andalousie, on sait que là, juste à côté de nous, il devrait y avoir des plages, des petits villages... et à la place il y a des serres jusqu'à la mer et des villes faites de blocs posés les uns à côté des autres...

 

  1. La mer de plastique... au fond, la mer...

 

Conclusion, on ne s'est pas arrêté à Almería! On a retenu notre respiration et on est passé tout droit, en direction du parc naturel d'El Cabo de Gata (le grand carré vide sur ma carte) : des flamants roses, des plages, des petites criques, de grandes collines désertiques où poussent uniquement des agaves et des figuiers de barbarie, de petits villages au bord de l'eau... Ouf! Retour dans le pays qu'on aime! On y a passé deux nuits. Au programme, découverte, plage et snorkling.

 

            

  1. Les rochers du Cabo de Gata vus du phare
  2. Des criques et des plages. Pour les amateurs d'Indiana Jones, la plage qu'on voit en haut à droite sur la photo (entre un grand rocher noir à gauche et un plus petit à droite, juste au dessus de la grande tache noire dans l'eau) est celle où a été tournée la scène d'Indiana Jones et la Dernière Croisade dans laquelle Sean Connery effraie des mouettes avec son parapluie!
  3. De chouettes petits villages pas trop touristiques (ici San José)
  4. Des paysages à couper le souffle
  5. Isa et son ventre
  6. Une eau cristalline
  7. Nijar et son petit air de Grèce
  8. Nijar toujours

Puis retour tranquille sur Séville, en traversant le désert de Tabernas. Ben oui, vous l'aurez compris, la province d'Almería n'est pas le pays des forêts et des ruisseaux! Désert de Tabernas qui ressemble suffisamment à ceux de l'ouest américain pour que pas mal de westerns y aient été tournés. Citons parmi les plus connus Pour une poignée de dollars, Les sept mercenaires ou Le bon, la brute et le truand. Certains décors ont été gardés et on peut les visiter, voire même assister à l'attaque des Indiens et à l'arrivée de la cavalerie... nous on s'est contenté de photographier une cabane au bord de la route, au bord des falaises...

 

  

  1. Une cabane tout droit sortie d'un western... si vous avez des yeux perçants, vous remarquerez le crâne de vache suspendu à l'arbre...
  2. L'Arizona en Andalousie

 

Puis en remontant sur Grenade, nous avons traversé Guadix. Particularité de la ville : 3000 de ses habitants vivent dans des maisons troglodytes, creusées dans la roche. Surprenant! D'ailleurs, une des habitantes a tout compris : elle fait visiter sa maison à qui veut, et il y a une soucoupe à la sortie... Pas très lumineux, mais sympa pour les grandes chaleurs estivales (18° toute l'année).

 

  1. Les maisons troglodytes de Guadix
  2. Une vue d'un peu plus près

 

Et je finirai par une anecdote assez bizarre. Comme il nous restait du temps et que nous avions dû renoncer à visiter le quartier de l'Albaicín de Grenade le dimanche précédent vu l'infection urinaire carabinée d'Isa, nous avons décidé d'y retourner le dernier dimanche.

Et samedi soir au camping de Grenade, très précisément 7 jours après les premiers symptômes d'Isa, j'ai commencé à me sentir mal... et j'ai passé la nuit à grelotter de fièvre. Le lendemain matin, vu mon état, on est... rentré à Séville!

Quand on sait qu'Isa n'avait jamais fait d'infection urinaire de sa vie et que je n'avais pas eu de fièvre depuis plus de deux ans, c'est assez étonnant. Certains vont dire que ce n'est qu'une coincidence et je ne pourrais rien leur rétorquer. Mais personnellement, je prends ça comme un moyen de nous prévenir de quelque chose. Il ne fallait juste éviter ce quartier... Franchement? si je m'étais senti mieux en me levant le matin, je n'y serais pas allé non plus...

 

Voilà! Là, à part la province de Jaén où il ne semble pas y avoir grand-chose à voir, on a vu à peu près tout ce qu'on voulait de notre belle Andalousie!


- 22:58, 9/08/2008

Ohlala! mais il est incroyable ce ventre! Tu es magnifique Isa! Désolée Greg, je me concentre davantage sur la grossesse d'Isa que sur tes textes... Mais je les lis quand même, promis! En tout cas, vous aurez vraiment profité à 300% de cette région splendide.. vous embrasse!

Posté par Coralie
« Page Précédente Page Suivante »