2 Suisses (et 1 Chat) à Séville

Qui suis-je?

Prenez deux Suisses, posez-les au sud de l'Espagne et regardez ce que ça donne...
Accueil | Profil | Archives | Amis

Une Rolloise à Séville - 21:32, 13/07/2008

Mahaut, la plus grande des filleules d'Isa, qui a 12 ans, a passé la semaine avec nous. Pour l'occasion, j'avais pris 2 jours de vacances. Dimanche, direction le camping de Rota et les plages de sable fin de l'Atlantique. Première bonne nouvelle, il y avait beaucoup moins de monde que sur la plage où nous étions la dernière fois, qui ne se trouve pourtant qu'à quelques kilomètres au nord. On saura pour la prochaine fois!

 

Buts officiels de ces deux jours de plage :

  1. Pour Mahaut : survivre aux vagues de la marée montante de l'océan Atlantique (réussi), parvenir à sortir du sable après avoir été enterrée vivante (réussi, voir film: http://www.youtube.com/watch?v=A5e4hZN9S4w), tenter d'échapper à nos tentatives de crèmage solaire (raté).
  2. Pour nous : bronzer plus vite qu'elle (raté).

Et le soir, camping. A part dans son jardin, elle n'en avait jamais fait. Après quelques fous-rires inévitables, on a quand-même réussi à dormir quelques heures. Et le lendemain, re-plage. Malgré le fait que ce soient les vacances, personne! la plage pour nous! Un vrai bonheur.

 

   

  1. Les campeurs
  2. La plage pour nous tous seuls
  3. Un sirène échouée...

 

Mardi, nous sommes allés aux mines du Río Tinto. Río tinto, littéralement, ça veut dire fleuve teint, et il porte bien son nom. Il a une couleur, selon la profondeur de l'eau, entre l'orange, le rouge sombre et le noir. Et l'eau a un pH de 2.5! Le fleuve naît dans des collines dont la roche est extrêmement riche en cuivre, en fer, en soufre, en argent et en or (1 gramme d'or par tonne... hum...). C'est d'ailleurs pour ça qu'il y a des mines... 6 à 8 g de minéraux et métaux par litre d'eau!

 

Et ce n'est pas de la pollution, le fleuve s'appelait déjà comme ça il y a 3000 ans. Bon, je ne vais pas dire que le coin n'est pas pollué, vu que la roche est surtout composée de pyrite, c'est-à-dire de disulfure de fer, et que l'extraction du fer entraîne la formation d'acide sulfurique... et qu'en 1873, la protection de l'environnement ne préoccupait probablement pas beaucoup de monde. La terre du coin est complètement brûlée.

 

Jusqu'en 2001, année de fermeture de la mine, un train amenait le minerai au port de Huelva en suivant le fleuve. Actuellement, un tronçon d'une dizaine de kilomètres est ouvert au public. On suit le fleuve, on longe des montagnes de scories et la vieille gare où se trouvent encore des locomotives à vapeur. A part quelques sueurs froides pour l'écolo que je suis, c'était vraiment chouette!

 

   

  1. Le Río Tinto
  2. On voit bien les couleurs selon la profondeur
  3. Des locomotives d'un autre temps, et des wagonnets de mines comme dans les films

 

Quant aux mines elles-mêmes, c'étaient des mines à ciel ouvert, de grands trous de 115 mètres de profondeur qui ont rasé une bonne partie des collines du coin. On en a visité une petite partie également.

 

 

  1. Les mines à ciel ouvert, les couleurs changent suivant la teneur en métaux
  2. On a l'air malin...

 

Le reste de la semaine, nous sommes resté à Séville: shopping (vive les soldes! on a probablement fait toutes les rues de Séville pour habiller Mahaut! Faut dire aussi qu'on n'avait pas le choix: elle avait fait sa valise toute seule et n'avait pris que deux pantacourts et deux T-shirts... sans commentaire...), balades à vélo, visite de la cathédrale, jeux... quelques terrasses histoire de profiter des calamars frits, des croquettes de jambon et des churros! Isa et Mahaut sont également venues me voir à l'hôpital. Nous avons d'ailleurs profité de la toute nouvelle machine d'échographie du service de néphrologie pédiatrique pour voir le bébé!

 

   

  1. Les trois à la Plaza de España
  2. Mahaut en vélo devant le Guadalquivir
  3. Une rue marchande, à l'ombre pendant l'été grâce aux tentures

 

Conclusion de la semaine: c'était vraiment sympa! Mahaut est une fille vraiment cool et facile à vivre! En plus elle a un humour cynique et sarcastique qui ressemble au mien et beaucoup de répartie!

Bref, Mahaut, tu reviens quand tu veux! Mais cette fois tu laisses tes baskets en Suisse (on n'a pas encore réussi à se débarrasser de l'odeur...).


« Page Précédente Page Suivante »