2 Suisses (et 1 Chat) à Séville

Qui suis-je?

Prenez deux Suisses, posez-les au sud de l'Espagne et regardez ce que ça donne...
Accueil | Profil | Archives | Amis

Week-end dans la province de Málaga - 01:20, 11/03/2008

Ce week-end, direction le sud-est vers la province de Málaga.

 

 

Premier arrêt: Antequera. Elle ne fait pas partie de la route des villages blancs à proprement dit, mais pour des petits Suisses, ça fait pas de différence! Bon, c'est déjà du bon village, avec ses 43'000 habitants, mais super sympa! On se disait qu'on se serait bien vu vivre là-bas, aussi! Ville aux maisons toutes blanches, construite sur des creux et des collines, avec l'éternel château sur le plus haut sommet et des églises sur les autres... vraiment très chouette!

 

 

A quelques kilomètres au nord, un grand lac totalement sauvage, la Laguna de Fuente de Piedra, réserve naturelle peuplée de 170 espèces d'oiseaux. Parmi eux, au printemps, 40'000 flamants roses, dont c'est, avec la Camargue, le plus grand lieu de reproduction d'Europe. On s'est retrouvé assez mal barré sans VTT pour les voir, mais on y retournera! Accessoirement, chaque été le lac s'assèche partiellement et doit être salé vu les couleurs que le sable prend.

 

 

  1. Le lac de Fuente de Piedra... ça fait très lac salé, non?

 

On a ensuite continué vers le sud d'Antequera, dans les montagnes, en direction du Torcal, un endroit complètement hallucinant et magique, hérissé de colonnes de roche qui font penser, en vrac, à des piles de pan-cakes, à la planète du Cosmoschtroumpf, à la Cappadoce ou à un paysage de Dark Crystal!

 

   

     

  1. En haut, El Torcal de Antequera
  2. En bas, des pancakes, le Cosmoschtroumpf et Dark Crystal... ne me dites pas que ça ressemble pas!

 

On s'est baladé pendant deux heures dans ce monde de contes de fées, entre les pics rocheux. Et on a cru rêver quand on est tombé sur une dizaine de bouquetins qui nous observaient sans trop broncher, et dont on a pu vraiment bien s'approcher!

 

En fait, on n'était pas au bout de nos surprises!

 

Quelques centaines de mètres plus loin, c'est un renard qui s'est mis sur notre chemin. Après avoir passé quelques minutes à 10 mètres de nous, il est parti derrière les rochers et nous nous sommes dit qu'avec le vent qui venait vers nous il n'avait pas dû nous sentir, ni nous voir, pour s'approcher autant!

Mais quelques mètres plus loin, en me retournant, je suis tombé nez à nez avec lui! Surprenant! Il était là, visiblement habitué aux visites, et pendant plusieurs centaines de mètres, il s'est baladé dans les rochers derrière nous pendant qu'on suivait le chemin! Il a fini par nous dépasser et nous a guidé pendant un moment, en revenant sur ses pas quand on n'avançait pas assez vite! Complètement hallucinant! J'ai quand-même fini par avoir la présence d'esprit de le filmer, et il est là: http://www.youtube.com/watch?v=ug_jWrhtTYE.

 

 

 

  1. Nos copains les bouquetins
  2. Et notre pote le renard!

 

Puis, après toutes ces émotions, nous sommes descendus par les petites routes de montagne jusqu'à Málaga où nous avons passé la nuit.

 

On nous avait décrit Málaga comme une ville moche, touristique et sans âme (genre Huelva, Ralf, tu vois?), mais on a été surpris! C'est vrai que le centre historique ne vaut pas celui de Séville ou de Cordoue et que c'est un peu chiant de lire Apotheke, Pharmacy sur les pharmacies... mais bon... l'intérieur de la cathédrale est impressionnant et il y a, comme dans toutes les villes d'Andalousie, les restes des civilisations arabes d'avant le XVème siècle qui ont un charme indubitable. Dans le cas de Málaga, il s'agit d'un grand palais, l'Alcazaba, qui surplombe la ville, et d'une énorme forteresse, le Castillo de Gibralfaro, encore plus haut. Le palais est rempli de fontaines, de patios, d'orangers en fleurs, de portes ciselées et de plafonds décorés, le tout sur plusieurs niveaux avec de petits escaliers, des tonnelles... et une vue imprenable sur toute la ville et sur la Méditerannée... wow!

 

 

     

  1. Les jardins de l'Alcazaba
  2. Encore eux
  3. Isa dans les orangers et bougainvilliers du palais
  4. La vue de là-haut

 

 

Puis on a (rapidement) parcouru la Costa del Sol, mélange de St-Tropez et de Rimini qui donne peu envie de s'arrêter, avant de quitter la côte vers Marbella pour remonter dans le pays, dans les montagnes, en direction de Ronda, véritable capitale des villages blancs. La vieille ville est agrippée entre deux falaises à pic, qui fait se demander comment ils les construisent, les maisons, là-bas (c'est vrai, quoi! un échafaudage, ça doit être posé sur le sol, non?). Mais là, malheureusement, le vent, les nuages et le froid ont écourté un peu notre visite! On s'est promis qu'on reviendra, on a loupé les deux tiers de la ville!

 

 

   

  1. La Casa del Rey Moro
  2. Merde, j'ai fait tomber une chaussette!
  3. Deux Andalous

 

 

Et nous sommes retournés sur Séville, en repassant dans un coin qu'on avait déjà parcouru il y a quelques mois, dans des paysages de rêve, des champs à perte de vue, dans toutes les nuances de brun, de roux de rouge, ou au contraire verts lumineux... des cartes postales!

                         

Incroyable - 14:43, 16/03/2008

Incroyable le comportement de ce renard !
Et les paysages... Magnifiques comme d'hab'

Posté par BizigDu
« Page Précédente Page Suivante »