2 Suisses (et 1 Chat) à Séville

Qui suis-je?

Prenez deux Suisses, posez-les au sud de l'Espagne et regardez ce que ça donne...
Accueil | Profil | Archives | Amis

L'institut de pathologie - 20:05, 7/03/2008

C'est vrai qu'en lisant ce blog, on n'a pas toujours l'impression que je bosse la journée... C'est surtout parce que c'est pas forcément passionnant à lire... Mais bon, y a quand-même un truc qui vaut la peine d'être sur le blog, je crois: les caves de l'institut de pathologie...

 

Alors là, typiquement, on a l'imagination qui galope! D'abord une forte odeur de formol, puis quand l'oeil arrive à s'habituer à l'obscurité, on remarque des étagères remplies de bocaux: des foies, des mains, des têtes entières, un homme coupé en deux. Certains bocaux se sont ouverts et leur contenu dégouline dans une moisissure jaunâtre où on reconnaît encore un oeil. Dans un coin, sous une bâche poussiéreuse, des futs marqués Secret Militaire avec des cadavres dont la mort, dans des conditions étranges, n'a jamais été élucidée...

 

Et ben non, c'est pas du tout comme ça...

 

Mais c'est marrant quand-même!

 

Bon, d'accord, y a bien des grands bocaux en plastique blanc marqués corazón ou hígado, mais ça reste bien clean et on est loin de l'entrepôt du retour des morts-vivants (pour ceux qui connaissent, genre Clo...)

 

Mais le plus impressionnant est ailleurs... Déjà, il faut savoir que quand on fait une biopsie, une autopsie ou simplement qu'on enlève un grain de beauté, le ou les morceaux sont conservés dans de la paraffine et fixés sur une plaquette de plastique de 5 x 3 cm; ça permet de pouvoir faire les fines tranches qui vont être regardées au microscope.

 

Et ces blocs de cire sont conservés quelques mois dans les laboratoires dans des tiroirs spéciaux. Et quand le meuble à tiroir est plein, habituellement au bout de quelques mois, on le descend à la cave et on le pose où on peut, où il y a de la place... novembre 2007 pas forcément à côté d'octobre 2007... Quand on sait que la cave fait à peu près 250 m2, qu'avant 2001 les biopsies n'étaient pas dans des tiroirs mais dans des tupperwares empilés les uns sur les autres, que 15'000 biopsies sont faites par année, qu'il y a en moyenne 3 blocs par biopsie et qu'elles sont archivées depuis 1975, ça donne 1.5 millions de biopsies, dont 1.1 million dans des tupperwares.

 

A raison de 50 blocs par tupperware, ça fait quand-même plus de 20'000 tupperwares empilés dans des étagères... quand j'ajoute, premièrement, qu'il y a quelques années une étagère entière s'est écroulée et que les blocs ont simplement été mis dans des grands sacs, que, deuxièmement, certaines personnes ont la flemme de remettre les biopsies dans les boîtes et les posent simplement sur les étagères et, troisièmement, que vu la quantité de poussière accumulée, on met un tablier et des gants pour descendre à la cave, ça donne une idée de l'endroit...

 

Je ne vais malheureusement pas pouvoir faire de photos. Il faudrait que je demande une autorisation et à part pour montrer quel bordel c'est, je vois pas vraiement quelle raison donner... Oh pis on s'en fout! les voilà les photos!

 

 

 

 

 

Imaginez juste que moi, là-dedans, je dois retrouver les 200 biopsies rénales de mon étude...

 

Voilà... ça c'est fait...

 

Accessoirement, je travaille dans un labo où j'ai (une fois de plus!) été super bien accueilli. Ambiance vraiment sympa!

 

 

  1. María Angeles, Carmen et Lola, qui travaillent avec moi

 

Note de bas de page pour Ralf: je m'en sors très bien avec mon microtome! Bon, faut de la patience, mais avec ce que tu m'en avais dit, je m'attendais à un boulot infernal et déprimant, mais c'est pas le cas, je trouve ça même marrant !

  

200 biopsies rénales à retrouver - 19:31, 22/02/2008

Cher Gregory,

Je te souhaite beaucoup de courage pour retrouver, parmi tout ce fatras, tes 200 biopsies rénales stockées, je l'espère pour toi, dans le même genre de bocaux ou tupperwares. Peut-être qu'un petit malin a eu la bonne idée de choisir des récipients d'une certaine même couleur, rouge par exemple, pour ces biopsies rénales. On peut rêver!
Je te souhaite beaucoup de courage et surtout beaucoup de persévérance. A ta place, je crois que je partirais en courant!
Amitiés. Françoise

Posté par Françoise
« Page Précédente Page Suivante »