2 Suisses (et 1 Chat) à Séville

Qui suis-je?

Prenez deux Suisses, posez-les au sud de l'Espagne et regardez ce que ça donne...
Accueil | Profil | Archives | Amis

Petite balade le long du Guadalquivir - 22:27, 29/10/2007

On n'a pas encore tout compris du Guadalquivir

 

Stop! Avant tout, une petite parenthèse: le premier qui me fait remarquer que le Guadal ne vire pas autant que ça, ou tout jeu de mot du même type, recevra un appel anonyme toutes les nuits pendant une semaine... fin de la parenthèse.

 

Je disais donc, on n'a pas encore tout compris du Guadalquivir. Il y a deux fleuves parallèles. Celui qui traverse la ville, et que tout le monde appelle LE Guadalquivir, est en fait un bassin géant, un lac tout en longueur. Sur notre carte, il s'appelle Dársena del Río Guadalquivir, en français darse (bassin). En le suivant vers le nord, d'où il est censé couler, on arrive à un cul de sac... Le vrai fleuve coule quelques 200m plus à l'ouest, en dehors de la ville. Pourquoi, on n'a pas encore réussi à savoir... Ceux qui en savent plus peuvent nous laisser un commentaire.

 

Quoi qu'il en soit, hier, on a pris nos vélos et on est parti le long de ce faux fleuve, en direction du nord. De nombreux pêcheurs avec des nasses et des appareils bizarres, des cyclistes, des promeneurs... et une vue imprenable sur les deux ponts les plus modernes de la ville (construits pour l'Expo Universelle de 1992, je crois), le Puente de la Barqueta et le Puente El Alamillo.

 

Arrivés au cul de sac du bassin, un truc qui dépasse des arbres sur la droite attire notre regard. Ce qu'on peut prendre de loin pour l'épave du projectile de De la Terre à la Lune, de Jules Verne, se révèle, de près, être l'oeuvre d'art la plus mégalo et la plus encombrante qu'on ait jamais vue... Un Christophe Colomb géant de bronze, dans un oeuf, avec ses 3 bateaux... Ben oui, il a vécu à Séville, et sa tombe s'y trouve (même si sa dépouille se trouve à St-Domingue). Mais il y a certainement d'autres moyens, de meilleur goût, de s'en souvenir!

 

  

 

  1. Isa sur son vélo
  2. el Puente de la Barqueta avec celui d'El Alamillo dans le fond
  3. ça ferait bien sur ma cheminée...

A peine remis de nos émotions christophecolombiennes, arrivés au bout du bassin du Guadalquivir, nous sommes passé de l'autre côté, à l'ouest, vers le parc del Alamillo. Véritable Vidy version sévillane, avec les barbecues, les anniversaires, les gosses en trottinette, les matchs de foot...

 

Puis retour vers Triana en traversant ce qui a été en 1992 l'Expo Universelle, à l'occasion des 500 ans de la découverte de l'Amérique par Colomb, justement.

Quand on voit ce qui reste de l'Expo, on comprend pourquoi Morat, Yverdon, Neuche et Bienne se sont débarassés de leurs monuments d'Expo'02... ça valait peut-être mieux: A part un grand bout transformé il y a 10 ans en parc d'attraction et quelques coins en bon état parce que rachetés par des entreprises privées pour en faire des bureaux ou par l'Université de Séville, l'Expo est une ville fantôme, laissée à elle même, dans un état déplorable. Les jardins et les bâtiments sont abandonnés, transformés en terrains vagues et en décharges... vraiment dommage!

 

  

Les beaux restes de l'Expo de 1992

  1. Cherchez pas, y a pas le drapeau suisse

 

 

Et tout ce qui n'a pas résisté à 15 ans d'abandon...

  1. Pendant l'Expo, il y avait des jardins et un canal à cet endroit
  2. La gare de l'expo, sans commentaires

Help!!!!!! - 14:14, 31/10/2007

Ah! ces espagnols ont quand même une sâle tendance à laisser quelques trucs à l'abandon...
J'ai une requête, pourrais-tu retoucher les photos et rajouter des nuages au ciel, ça devient lâssant tout ce bleu de merde de soleil deduuvzglsdfkjgnbsl
Bon je vais prendre mon Zyprexa...

Posté par Norbi
« Page Précédente Page Suivante »