2 Suisses (et 1 Chat) à Séville

Qui suis-je?

Prenez deux Suisses, posez-les au sud de l'Espagne et regardez ce que ça donne...
Accueil | Profil | Archives | Amis

2 ou 3 mots sur Séville et le quartier de Triana - 20:53, 28/10/2007

Pour ceux qui veulent un vrai cours d'histoire-géo allez faire un tour sur http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9ville. Et pour ceux qui veulent voir sur une carte où nous habitons, entrez notre adresse sur http://maps.google.fr/.

 

Séville est une ville du sud de l'Espagne, à 150 km de la mer. C'est la 4ème en taille avec 800'000 habitants. Elle est traversée par le Guadalquivir, qui vient des environs de Córdoba et qui traverse Séville avant de se jeter dans l'Atlantique. La grande partie de la ville se trouve à l'est du fleuve. A l'ouest, il n'y a que 2 quartiers, Los Remedios et Triana où nous habitons.

 

   

  1. Séville, c'est là
  2. On s'approche... version carte et version satellite.
  3. Agrandissement du carré rouge de l'image 2. L'hôpital se trouve à 1 km au sud-est de la Place d'Espagne.

 

Triana est l'ancien quartier gitan, un des berceaux du flamenco. Actuellement, c'est un quartier qui se veut artistique et artisanal, avec de nombreuses fabriques de poteries (d'ailleurs, le nom de notre rue, Alfarería, signifie poterie ou fabrique de poterie). La grande spécialité est l'azulejo, une catelle d'inspiration arabe qui décore notamment tous les murs de l'Alcazar.

 

C'est un quartier très vivant, toujours en mouvement mais en fait très peu touristique, avec de nombreuses boutiques, des bars à tapas, des petits supermarchés, des bazars, un coiffeur, une poste et surtout le fameux marché de Triana, marché couvert typiquement espagnol où se vendent directement du producteur au consommateur fruits, légumes, poisson, fruits de mer, viande... super sympa!

Et (petite note à l'attention des fans de foot) à l'est du quartier, le long du Guadalquivir, la jolie Calle Betis, qui a donné son nom au club de foot du même nom...

 

Le quartier, comme toute la ville d'ailleurs, possède de nombreuses églises et chapelles. Chacune a sa propre vierge et sa confrérie (N.B.: allez voir sur une carte le quartier de los Remedios, au sud de Triana: je pense qu'une rue sur deux au moins s'appelle Calle Virgen de quelque chose). Le soir, il arrive que la confrérie "sorte" sa vierge, idole grandeur nature sur un socle d'argent, de fleurs et de brillants. Une rue est alors fermée et s'ensuit une procession extrêmement lente, au son très mélancolique des tambours et trompettes... l'ambiance est très particulière et je défie qui que se soit de ne pas avoir des frissons tellement cette musique est belle! Le cortège avance comme ça, mètre par mètre (100 mètres en 20 minutes à peu près), la vierge et tout son attirail étant tellement lourde qu'il est juste impossible pour les 20 porteurs d'aller plus vite! Ils se trouvent sous le socle et le portent sur leur tête!

 

Et ce soir, de la musique nous a fait sortir de chez nous. La Calle San Jacinto (rue principale du quartier qui rejoint le pont Isabel 2 qui traverse le fleuve) de nouveau fermée, cette fois pour une fanfare, des musiciens en costards et des figurants habillés en conquistadores et en romains... on comprend pas tout... ces fanfares qui sortent de nulle part pour une demi-heure... mais ça donne une ambiance de quartier très agréable!

 

  

 

  1. Le Guadalquivir et la Calle Betis
  2. La Plaza des Altozano, qui est l'entrée de Triana, entre le pont et la Calle San Jacinto
  3. Le pont Isabel 2 (que les Sévillans appellent pont de Triana) avec Triana au fond
  4. Une maison typique en azulejos, dans notre rue

- 16:05, 28/10/2007

Votre mission si vous l'acceptez.....

Trouvez les bonnes adresses restos...

Bisous...

Posté par franco

Saetas - 10:32, 29/10/2007

Je peux pas m'empêcher de la ramener. C'est excellent ce petit tour historico tourisique, j'imagine du coup que tu n'es pas encore sur ton microscope ;-)

Ouais, ces processions c'est cool et ça fout des frissons. Je savais pas qu'il y en avait en dehors de Pâques et de la fête dieu. Ils chantent aussi des Saetas ? (sorte de plainte arabo-gitano-andalouse qui fout encore plus les frissons)

Posté par Norbi
« Page Précédente Page Suivante »